vendredi 7 juillet 2017

Visite d'Homblières : des murs de maisons

Gérar MONSIEUR organisait hier une visite de la commune d'Homblières sur le thème "Fermes et maisons anciennes".

Le grès

Du grés dans les soubassements pour éviter les remontées d'humidité dans les moellons de calcaire.


Le rouge barre

C'est un appareillage de pierres blanches et de briques rouges liées à la chaux typique des Flandres, de l'Artois et de la Picardie.
Ce sont les édifices religieux qui bénéficieront d'abord de ce type d'appareillage.  au XVIIème siècle.


Viendront ensuite les murs uniquement en briques plus solides devenues moins coûteuses à produire suite à l'exploitation des mines de charbon du nord de la France plus proches que les mines belges et hollandaises.

Le moellon de craie

La confiscation de l'abbaye d'Homblières et sa vente comme bien national à la révolution ont entraîné sa démolition pour la revente des matériaux en réemploi. On peut encore identifier deux ou trois bâtiments construits avec les pierres de l'abbaye.


lundi 26 juin 2017

Au dos d'une carte postale

Une dame venue à Essigny-le-Petit pour y occuper un emploi dans les années 1950-1960 écrit au dos d'une carte postale représentant le café et l'église :

"Voici la rue principale d'Essigny. Vous pouvez constater que le paysage n'est pas accueillant.
...
J'ai tout de même réussi à trouver certains charmes à ce trou.
...."

dimanche 25 juin 2017

Le château de Fonsomme à vendre

Bien sûr, nous ne sommes pas en 2017.
C'est ce qu'on pouvait lire dans une annonce légale publiée dans le Journal de Saint-Quentin il y a quelque 170 ans.
L'annonce est diffusée en mai-juin 1845


La propriété était sans doute plus grande quelques décennies plus tôt avant le percement de la rigole de l'Oise et du Noirrieu comme le représente ce plan cadastral dessiné en 1813.


Sur la carte d'état-major élaborée quelques dizaines  d'années plus tard, on peut effectivement voir que la voie ferrée nouvellement créée empiète sur le parc du château au nord-est et que la rigole de l'Oise et du Noirieu coupe carrément le parc en deux.


Sources :
Bibliothèque municipale de Saint-Quentin 
Archives départementales de l'Aisne
Institut géographique national (site Géoportail)

jeudi 22 juin 2017

Le Département n'est pas d'accord pour le regroupement de communes

Les regroupements de communes, de cantons, de régions,... ,
les créations de département, de régions,.... sont des sujets d'actualité, quelle que soit l'époque.

Le canton de Fonsomme a disparu au début du XIXème siècle, le canton de Saint-Quentin 2 est issu de la fusion de deux cantons issus eux-mêmes de la division du canton de Saint-Quentin,...

Prenez le cas de la commune de Saint-Rémy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson dans la Marne, la commune de France au nom le plus long (38 lettres et 7 traits d'union) : elle est issue le la fusion de 3 communes en 1836.


Très récemment, la loi NOTRe a accéléré la fusion de communes, de communautés de  communes, d'agglo...

Les Sept-Vallons est une commune axonaise issue de la fusion de 7 communes en 2016....

La réunon d'Essigny-le-Petit et de Fonsomme :
Pour en revenir au titre de l'article, le Département n'est pas d'avis de réunir nos deux communes d'Essigny-le-Petit et Fonsomme ; il n'est pas plus d'avis de réunir Remaucourt et Lesdins, Omissy et Morcourt, Rouvroy et Harly,....

Vous l'avez sans doute compris, il ne s'agit pas d'un avis récent du conseil départemental de l'Aisne mais d'un avis beaucoup plus ancien puisque donné en 1844.

Dans sa séance du 23 juillet 1844, le conseil d'arrondissement passe à l'examen 18 projets de regroupement. Après avoir pris connaissance des procès-verbaux d'enquêtes faites dans chaque commune, des délibérations des conseils municipaux, des plans des communes, des budgets de chacune d'elles, des avis du géomètre en chef et du directeur des contributions,  ledit conseil rejette 16 des 18 projets.

Il s'agit des projets de réunion :


Le 3 septembre de la même année, c'est au tour du conseil général de donner son avis sur la quarantaine de projets de réunions de communes pour le département. L'avis est négatif pour l'ensemble des projets sauf 2 : Mesbrecourt et Richecourt, Catillon-du-Temple et Nouvion l'Abbesse.

Fonsomme et Essigny-le-Petit sont toujours deux communes. Pour combien de temps encore ?

mardi 13 juin 2017

L'auberge du Lion-d'Or à Essigny

En parcourant la presse locale de 1881, j'y ai trouvé une annonce pour la location d'une auberge.


BONNE AUBERGE

A cent mètres de la gare d'Essigny-le-Petit,

A LOUER pour cause de santé

Avec billard, salle de danse, écurie pour 5 chevaux, grande cour pouvant tenir un magasin de charbons et beau jardin,
s'adresser à M. Marchandise, au Lion-d'Or, à Essigny-le-Petit.

Compte tenu de la distance séparant cet établissement de la gare, on peut penser qu'il s'agit de la grande bâtisse sise aux "4 Chemins", au 307 rue du 8-mai-1945, là où habitait le dernier garde-champêtre de la commune, Norbert CALONNE.

Source : Le Journal de Saint-Quentin - 1881 - Bibliothèque municipale de Saint-Quentin

lundi 12 juin 2017

Jambe brisée

ESSIGNY-LE-PETIT.- Lundi dernier dans l'après-midi, le jeune Marcel CARPENTIER, âgé de six ans, se trouvant sur le chantier d'une maison en construction s'aventura sur une des poutres placées dans la cave. Il perdit l'équilibre et tomba au fond. On le releva avec une jambe brisée.

Le Journal de Saint-Quentin - mai 1913 - Bibliothèque municipale de Saint-Quentin

samedi 10 juin 2017

Déraillement

Un déraillement s'est produit le 2 juin [1906], vers 8 heures du matin, à Essigny-le-Petit.
Un train de marchandises venant du nord a déraillé sur le talus en face de la sucrerie. La machine est sortie des rails, le tender a été renversé, le wagon du conducteur démoli et d'autres wagons gravement endommagés.
Le conducteur avait eu la présence d'esprit de sauter en bas de son wagon et a pu ainsi échapper à une mort certaine.
Il n'y a heureusement que des dégâts matériels.

Source : le Journal de Saint-Quentin - juin 1906 - Bibliothèque municipale de Saint-Quentin